Part. 01 – Pourquoi faire de la musique électro et comment s’équiper ?

1. Pourquoi faire de la musique électro ?
Dès le titre ça commence fort avec une question hyper ouverte… Quand je dis “pourquoi” c’est pour mettre dès le départ certaines choses au point. Attention fin du rêve dans 2 lignes.

J’imagine que si vous souhaitez franchir la barrière et vous trouvez de l’autre côté c’est que vous êtes vraiment passionné de musique, et/ou que vous savez jouer d’un instrument (je rassure tout de suite, c’est pas obligé dans notre stye musical), et ou vous souhaitez en faire votre métier pour faire du blé comme les stars ! Les 2 premiers cas, vous pouvez passer direct au paragraphe suivant. Ok, déjà moins de monde dans la place… Je ne veux pas vous faire flipper mais si vous ne connaissez personne dans le monde du show business, de la musique (artiste pro, producteur, label…) vous partez déjà avec -100 points. Sachant qu’un an de vie d’artiste vaut 25 points, ça laisse le temps de trouver un autre métier, hein ?

je fais le l'electro musique avec ma bouche

Oui, si l’objectif est d’en faire son métier le chemin est long et dur. Vous devez savoir faire : de la musique, du commercial, du juridique (un peu), du relationnel, de l’informatique, etc… Et quand je dis savoir faire, c’est être quasiment un pro dans tous les domaines cités. Alors en route vers l’autoproduction ou comment vendre sa musique tout seul comme un grand. Je vous rassure aussi, si vous êtes vraiment patient (5 à 10 ans devant vous la plupart du temps. Quoi seulement 2 ans ?) vous avez toute vos chances. Alors prêt ?

2. Comment s’équiper ?”
Je ne vais pas détérrer la hache entre les différents OS du marché. Perso, j’ai baigné dans l’informatique depuis le ZX81 (alors les geeks, vous aussi ^^???). Depuis j’ai bossé sur tous les environnements et actuellement je suis sur un laptop Mac avec OS X. Je préfère de très loin OS X à Windows XP, mais vous faites comme vous voulez, et si vous êtes déjà équipé d’un PC ça le fait aussi.

Si vous n’êtes pas équipé, voici mes conseils :
Un portable, même l’entrée de gamme d’Apple suffit largement pour faire tounrer tous les logiciels de musique les plus exigeants. Par exemple, le Mac Book carbure à l’Intel avec un Core 2 Duo de 2,0 GHz et
1 Go de mémoire ! Les points faibles sont un disque dur lent (5400 trs/min) et seulement de 80 Go. Dites vous bien qu’avec les fichiers sons 16 bits et pire en 24 bits votre disque dur tiendra un an.

Mon conseil entrée de gamme pour l’achat d’un Mac Book : modèle 13 pouces, blanc, 2.0 Ghz
Si vous êtes limite pour votre budget, vous pouvez acheter les yeux fermés, vous aurez accès à toute la logithèque musicale du Mac sans problème. Si vous avez les moyens, foncez sur les options et prenez 2 Go de mémoire vive et un disque dure de 250 Go. Un portable est plus exposé au chocs qu’un ordinateur de bureau donc risque de connaître plus de pannes. Optez sans regretter AppleCare Protection Plan. L’AppleCare Protection Plan étend à trois années la couverture standard de votre ordinateur, qui prévoit gratuitement 90 jours d’assistance et une garantie pièces et main-d’œuvre d’un an.


MAC BOOK

L’AppleCare Protection Plan vous permettra par exemple de changer votre batterie contre une nouvelle sans problème. Et oui, on touche le GROS point noir des portables Mac et PC confondus : les batteries ! J’ai personnellement eu entre les mains une dizaine de portables et j’ai comme super bizarre impression que plus l’orinateur est récent plus tôt sa batterie tombera en panne !

Mon conseil haut de gamme : achat d’un Mac Book Pro : modèle 15 pouces 2,2 Ghz
Depuis l’arrivée des processeurs Intel dans le monde Mac, la puissance des nouveaux portables est tout simplement stupéfiante si on utilise uniquement des logiciels progammés pour le processeur Intel. Les programmes Intel Binaries sont à privilégier systématiquement (d’ici environ 1 an ma remarque sera devenue obsolète). Côté écran, ca assure plutôt bien. La qualité de la dalle du Mac Book pro est remarquable avec une très grande luminosité, sans comparaison avec la génération précédente. 2 Go de mémoire vive vous suffirons probablement jusqu’à votre prochain achat de portable dans 3 à 5 ans… Le disque dur de 120 Go est juste suffisant. Si vous pouvez prenez l’option disque dur 200 Go à 7200 trs/min (au lieu des lents, trop lents 5400 trs/min d’origine).

MAC BOOK PRO 15 pouces

Un portable est plus exposé au chocs qu’un ordinateur de bureau donc risque de connaître plus de pannes. Optez sans regretter AppleCare Protection Plan (cf article ci-dessus sur le Mac Book).

La config est terminée ?
Voilà, vous avez une config parfaite pour le super nomade ! Ah ouaaaais mais vous, vous êtes plutôt sédentaire à rêver à votre futur home studio ;)
Ok, ressortez la CB de la copine et ajoutez sans tarder un clavier et une souris. Je préfère avec fils que sans simplement car c’est jamais le bon moment quand votre souris rend l’âme faute de jus ! Chez Apple prenez le modèle Mighty Mouse équipé d’une molette (qui s’encrasse facile) bien pratique et dotée de fonctions programmables avancées et totalement intégrée à OS X.

Dans le vif du sujet, ou comment s’équiper un minimun pour faire de la musique :
Vous avez l’ordinateur et une souris, il vous manque les enceintes (+ casque) ET un clavier maître (Contrôleur MIDI USB).

Pour les enceintes, vous avez le choix entre les petits prix (enceintes multimédia) et les gros prix (moniteurs de studio).

Les enceintes multimédia sont des produits à tout faire et c’est bien là le problème. Sachez qu’en dessous de 100 Euros vous serez forcément déçu… quelle que soit la marque.
Si vous optez pour un système 2.1, 2.3, 5.1 méfiez vous du son du caisson de basse qui est souvent trop présent et mal défini.
Avec un système 2.0 (donc 2 enceintes sans caisson de basses), n’attendez pas de miracles pour vos basses…

enceintes multimedia

enceintes

Quelle marque acheter pour des enceintes multimédia ?
A vous de voir ;)
Jetez un coup d’oeil sur ce comparatif : cliquez ici
Si vous avez d’autres adresses, mettez un commentaire sur cette page.

Les moniteurs de studio sont des écoutes de proximité (écoute à environ 1 mètre) qui doivent vous permettre d’entendre toutes les subtilités de votre musique et vous aider ainsi à mixer les pistes selon votre volonté. Les moniteurs de studio sont donc des outils pour travailler et non pour colorer (transformer) votre son.

Les moniteurs sont de plus en plus perfectionnés et vont jusqu’à embarquer des DSP (processeurs dédiés ici au traitement du signal en temps réel) et/ou des matériaux onéreux et intègrent parfois un ampli. Difficile donc de trouver des enceintes à bas pris sans faire de concession sur la qualité. Autrement dit, qu’on on met 400 Euros, on en a pour 400 Euros pas plus… Les moniteurs vraiment performants débutent dans les 700 Euros (heuu.. là franchement j’ai exagéré. Le prix a bien baissé et des KRK Rokit 5 à 340 € la paire sont déjà très performantes). Cela peut paraître cher, mais comparé à la durée de vie d’un ordinateur, les enceintes sont un réel investissement fait pour vous accompagner pendant de nombreuses années.

Je ne vais pas me lancer des explications techniques fastidieuses, ce n’est pas l’objet pour vous qui débuter. Sachez que nombres d’enceintes ont 2 voix bi-amplifiées avec des grave/medium de + de 15 cm. Elles sont compacts et lourdes. Pour choisir une enceintes, en dehors des tests dans la presse et sur le web, je vous conseil fortement de vous rendre chez un revendeur spécialisé avec plusieurs CD du commerce (pas de mp3 !) qui représentent les styles de musique que vous connaissez sur le bout des doigts. Placez vous près des enceintes et faites le test. Ecoutez le vendeur (c’est son métier), écoutez votre conscience et faites un mix des 2.

Genelec 1022

enceintes KRK

Quelques marques incontournables pour les moniteurs de studio :
- Genelec,
- Dynaudio,
- Samson,
- Alesis,
- M-Audio
- KRK,
- JBL
- et bien d’autres encores

Quel que soit votre choix, enceintes multimédia ou de studio, ne positionnez pas vos écoutes à ras de terre comme font la plupart de vos potes avec leur chaine hifi ! Les enceintes doivent être disposées à hauteur d’oreilles et sur une surface plane solide (sans vibration) ou mieux sur un pied prévu à cet effet.

Casque de monitoring :
Les enceintes c’est chouette aussi pour faire profiter vos voisins de votre enthousiasme ! Ouais, pas si chouette en fait… alors quand l’heure devient tardive (ou que vous ne disposez que des enceintes au son brouillon), la solution c’est le casque.

Alors comme d’hab, oubliez les 1 ers prix et achetez de la marque qui fait de l’audio pro. comme SONY, AUDIOTECHNICA, SENNHEISER, PIONEER, AKG, RELOOP, etc…

Cela fait maintenant quelques années que je ne me sépare jamais de mon AKG K240 et aujourd’hui je vois un prix super compétitif de 109 € sur la boutique Playback. Cherchez pas plus loin si vous êtes feignants ou que vous avez une confiance aveugle envers moi ^^ .

Casque AKG K240 Studio

Pour les DJ, écouteurs repliables et pivotants, ci-dessous le casque SONY MDRV700DJ à plus de 200 €…

MDRV700 DJ casque Sony

Attention au danger d’écoute au casque. D’abord pour vos oreilles en raison de la forte pression acoustique (vous trouvez des modèles à 112 dB !) mais aussi en raison de la longueur d’exposition au son. 2 à 3 heures au casque c’est fréquent, ça tue les oreilles au risque de faire apparaître des acouphènes (bruit subjectif, entendu sans cesse, jour et nuit, ” dans l’oreille ” ou ” dans la tête “, sans aucun stimulus sonore extérieur). Un peu d’infos éducative, beaucoup même sur ce site : www.audition-infos.org

L’autre risque est musical ! Loin de l’image stéréo “naturelle” des enceintes, le casque vous mets plein le son au centre de la cervelle. Difficile de mixer (pas dans le sens DJ mais le placement de plusieurs piste de sons voix, Tom, snare, synthés, d’un morceau) sans se tromper.

Le clavier
Allez chouette, on va enfin finir de s’équiper et enfin faire un peu de zik !
Le clavier EST l’interface INDISPENSABLE, quel que soit votre niveau. Même une super bille en tirera avantage. Il faut bien entrer des notes ? non ? (si t’as dis non, tu peux faire babyfoot).

Dans ce domaine aussi l’offre est monstrueuse. Pas un trimestre sans nouvelles sorties de claviers maîtres. Oui car ici on parle de clavier maître. C’est à dire un clavier qui ne comporte pas de son en interne, mais qui relié à votre ordinateur avec sa brise USB va faire passer des informations MIDI.

C’est donc votre séquenceur (grâce à ses synthés inclus ou en plug-in VST, AU, etc…) qui va sortir les sons joués sur votre clavier.

Vous ne savez pas jouer de piano ? Prenez le minimum syndical comme le M-audio Oxygen 8 avec seulement 25 touches et 8 boutons rotatifs contrôleurs MIDI entièrement programmables. Avantage, il prend pas de place, pas cher et ses boutons rotatifs vont vous permettre de faire vivre le son des synthés. LA BASE pour bien débuter.

M-audio Oxygen 8

Mais si vous savez jouer du piano il vous faut un vrai clavier sinon le mot “déception” va faire parti de votre vocabulaire usuel.

Un clavier semi-lesté appelé aussi semi-lourd (pour retrouver les sensations d’un piano) avec un minimum de 61 touches est indispensable, l’idéal étant un 88 touches.

Si vous n’avez pas besoin de potards (boutons rotatifs), choisissez chez M-Audio le Keystation 61es ou 88es. Des contôleurs midi (donc sans son dedans) à partir de 159 € (tarif janvier 2009). Of course, vous aurez toujours la molette de modulation et le pitch bend inclus. Et en option vous pourrez toujours rajouter une pédale de Sustain et de volume en super plastoc ! (style 25 €).

Votre choix peut aussi se porter sur le Korg K61 (pas besoin du K61P qui intègre 24 sons de claviers échantillonnés en stéréo).

M-Audio 88es
Un clavier semi-lourd sans potard

Si vous voulez aussi des potards, boutons indispensables pour tous les logiciels de synthé virtuel comme on le verra dans un prochain chapitre, il vous faut le Axium 61 de chez M-Audio. Très beau avec 8 pads déclencheurs caoutchoutés (pour la création de rythme par exemple) et 8 potards rotatifs et c’est pas tout car la cerise ce sont les 9 faders. Pour les faders je vois pas l’intérêt, mixer sur un clavier ou contrôler des pistes sur un clavier si grand je trouve ça zarb. Il y a du matos dédié pour ça.. mais bon, si c’est inclus, c’est dedans et pour 279 € on va pas se plaindre.

Axiom 61 clavier

Et je termine cette première partie (yeahhh !) pour les musiciens nomades.

J’ai eu l’occasion de tester le NanoKey de Korg. Un clavier 25 touches de 14 mm d’épaisseur et 320 mm de largeur pour 49 €, forcément j’ai regardé ça comme un gadget. Et bien non, c’est pas mal du tout à part le bruit des touches.

Le look qui tue… si vous avez un Macbook c’est exactement la même largeur. Frime garantie au Formule 1 ;)

Kog Nano key

Pour les nomades c’est vraiment un clavier exploitable. La preuve que ça le fait avec cette vidéo de ouf !


Fin du Part. 01

Lisez la suite : Part. 02 Les logiciels pour grands débutants

4 commentaires sur “Part. 01 – Pourquoi faire de la musique électro et comment s’équiper ?”

  1. Herr Major says:

    eh! c’est pour quand la suite?

  2. lajoye says:

    franchement c’est nickel…je débute et ces conseils sont au top pour m’aider dans mes choix…..
    thanks

  3. Twisty says:

    Va pour un mac, j’abandonne le PC !

  4. info says:

    Bienvenue dans le monde Mac Twisty, tu vas voir une sacrée différence entre Windows et OS X. Le Mac vaut surtout pour son système. En ce moment il n’y a pas mieux mais ça a un prix…

    Un point de départ pour les switchers, l’article n’est pas récent mais reste intéressant

    http://www.clubic.com/article-29756-1-passer-de-windows-a-mac-os-x-le-cote-pratique.html

    Un lien chez Apple : http://www.apple.com/fr/getamac/whymac/

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.